Histoires de Lundi

  • La Nuit des Poulpes Vengeurs

    - Messieurs !
    - … ET Mes-dames !!
    - … Oui … Bien … Messieurs … ET Mesdames.
 L’opération Legitimus Polypus est désormais lancée.

    Une salve de tentacules entrechoquées encouragea l’orateur tandis que le crépuscule inondait progressivement le fond des mers. La vie aquatique dans son entier demeurait suspendue tant cette profusion de mollusques - habituellement si casaniers sous leurs sables ou entre leurs rochers - la déconcertait.

    Malgré sa tentative de camouflage, un retardataire se fit sentir à la vitesse de sa propulsion qui avait fait frémir les eaux .

    Ce qui l’obligea à s’excuser :

    - Désolé, j’ai eu un problème technique.
    - Lequel ? chuchota son voisin
    - Avec la projection du jet d’encre, murmura-il à son tour
    - Alors là j’ai une astuce …

    - S’IL VOUS PLAÎT !, rappela à l’ordre le meneur

    L’attention fut de retour.

    - De par notre sang bleu, nous nous situons bien au-dessus de cette chaîne humanoïde qui ne cesse de polluer nos flots et capturer nos confrères …
     - … ET Con-soeurs !!!
    - … ET CONSOEURSDonc, avant d’être « branchiement » interrompu … Confrères et consoeurs dont le massacre ne cesse d’augmenter. Si nos parents étaient là, ils seraient fiers de notre action.

    Ce à quoi répondit un branlement de têtes dont la lourde conviction ne fit qu’augmenter l’euphorie du rhéteur.

    - Bien que contrairement à eux nous ne manquions pas de cœur, il nous faut tout de même abandonner notre passivité pour les neutraliser et cela ne sera possible que si nous unissons nos ventouses.

    Le discours se finit un peu avant deux heures.

    Ce ne fut qu’à quatre heures du matin que les premiers bateaux de pèche survinrent.
    
Les poulpes, forts de leurs repas gargantuesques, s’enroulèrent ici autour des hélices, là autour des rames, agrippant plus loin les filets pour mieux les déchirer de leurs becs. Aussi nombreux et robustes que des légions de César ils surgirent de l’eau pour envelopper la tête de leurs proies et les étouffèrent les unes après les autres.
    La surprise d’une telle attaque rendit les humains sans défense.

    Après cette victoire des céphalopodes, le reste des océans parut leur appartenir.

     

    poulpe,mollusque.céphalopodes,marin,aquatique,océans

     

    Et pour les curieux : http://www.jaitoutcompris.com/animaux/la-pieuvre-57.php

  • La Bougie qui avait La Bougeotte

    Bougie-1.jpegBougie-2.jpegBougie-3.jpegBougie-4.jpegBougie-5.jpegBougie-6.jpegBougie-7.jpegBougie-8.jpegBougie-9.jpegBougie-10.jpeg

  • Statues Quoi ?

    Ce lundi 18 septembre 7040 serait indubitablement inscrit dans Les Livres du Passé de la Patrie Unique :
    
« Une équipe d’archéologues a découvert lors des fouilles de Zong-Heuybra dans le désert de Fraliejsdel des statuettes remontant sans doute aux années 2010-2017 bien que la datation soit encore à confirmer. »

    A force de gratter, de récurer, de polir, furent révélées des silhouettes dont les taches se transformèrent bientôt en couleurs emblématiques dont les détails devraient être étudiés avant de pouvoir en tirer une signification.
    Les dites silhouettes avaient ainsi peu à peu arboré des blasons ; quant aux visages ils avaient révélé un masque qui s’accordait aux costumes dont les personnages étaient revêtus.
    Tous affichaient une silhouette athlétique moulée dans des rouge vifs avec parfois du bleu ou gris sur noir ou encore dans des tons émeraude …
    
Ulrine de Saint-Foye, chef de l’équipe située au nord des explorations, en déduisit qu’il s’agissait de statuettes religieuses (sa favorite était celle d’un homme dont la coiffe s’ornait d’oreilles pointues), sûrement destinées à la pratique d’un culte ; de là à déduire qu’elles incarnaient une série de divinités pour le peuple d’alors, il y avait peu.
 On pouvait alors penser (surtout Ulrine) que les autochtones leur rendaient hommage en échange de quelques faveurs, voire même s’adonnaient à de possibles sacrifices.

    Ce qui fut confirmé quelques mois plus tard par l’excavation de hautes statues dans la région de Piortrojel connue pour sa densité en calcaire et qui correspondait à l’ancienne Suisse. L’une de ces sculptures représentait une sorte de créature mi-humaine mi-extra terrestre fort intéressante qui donna libre cours aux hypothèses les plus éclectiques comme la venue possible d’êtres d'une autre planète ou tel le symbole de la guerre, l’opposition entre dieux. Le bronze dessinait un corps puissant au-dessus de laquelle des tentacules d’acier se nattaient autour d’une gueule faite de griffes et de dents.
    Ils trouvèrent même un géant vert à l’expression menaçante faisant vraisemblablement référence à une imagerie de l’enfer, royaume auquel semblaient croire les populations de l’époque.
    Toute une série de représentations à taille humaine ou plus grande, furent déterrées d’un lieu qui paraissait les avoir rassemblées dans des salles destinées à être visitées par un public et que les chercheurs identifièrent comme le « Centre Palexpo » lorsque la ville de Genève existait.

    Mais le plus fabuleux advint lorsque Ulrine soupçonna l’existence de Manuscrits  Sacrés relatant leurs aventures.
 Elle subodorait où elle devait fouiller et vu leurs investigations vers l’ouest elle devrait faire creuser autour des zones du Roufstadtg.

    Quand Le Journal Des GRANDS Evénements montra les premières photos des livres plein d’images dont les textes étaient mis en valeur par des cadres et des bulles, Ulrine sut qu’il s’agissait là pour elle d’une consécration.

    Elle allait être L’Ar-chéologue du moment !

     

     

    Ne manquez pas la nouvelle exposition : "Du temps des Dieux" au Nouveau Centre de La Mémoire des Peuples

     

    héros,figurines,marvel,aventuriers,advengers,exposition,dieux