• Robert ou l'horaire en horreur

    6H00 - Réveil (ouvrir les yeux en douceur, regarder le plafond
                          sans précipitation, tourner délicatement la tête
                          et - vérifier l'heure).
    6H20 - Petit déjeuner ... ou pas. Non, pas.
    6H21 - Toilette (Annette n'est pas là !)
    6H23 - Départ

    6H25 - "Ascenseur !" - (Bêta ! Appuyer sur le bouton !
                                        Rire tout seul assure la zénitude).
    6H28 - Rez-de-chaussée et la voiture sans PV. Yes !
    6H30 - Démarrer la voiture (ouvrir grand les yeux, regarder
                                              à gauche, puis à droite, tourner
                                              la tête vers le rétroviseur et -
                                              vérifier la circulation. Glurps !
                                               beaucoup circulation!)
    6H35 - Rue des Flots Rances - (Burck !)
    6H40 - Tunnel Bâillonné - (du coup, bouchon ! Musique de fond...
                                              L'homme à gauche klaxonne, la femme
                                              derrière lit).
    6H59 - Rue Gâchée - (Trop de trottoirs et de feux rouges.
                                      Rue du Gâchis ! Ah!Ah! Rire tout seul
                                      prolonge la santé).
    7H02 - Rue Lefroussard (un vague cousin éloigné).
    7H08 - (Le cousin s'éloigne encore tandis que la rue des Dégonflés
              -hi!hi!- se dégage un peu).
    7H12 - Place Eugène Flagellé - (et on tourne, on tourne ... Esclaves !)
    7H30 - (Plus très loin, très loin ...)
    7H40 - (Il aurait mieux valu ne rien dire.) Parking ? PLace ?

    8H00 - Arrivée à la station de Radio autour d'un café, avec Annette.
    9H00 - Point sur les nouvelles, avec Annette.
    9H30 - Rédaction des infos retenues avec les commentaires adéquats,
              avec Annette.
    9H50 - Avec Annette, dans le cagibi du fond.
    9H55 - Publicités ...
    10H00 - Entrée en scène !

    - Bonjour Robert !   - Bonjour Max !
    - Comment se porte le monde aujourd'hui, Robert ?
    - Toujours aussi mal Max ! Meurtre ! Catastrophes, complots !
       Faillites ! Scandale ! Ai-je besoin de préciser les noms ?
    - Toujours aussi drôle, Robert !
    - Toujours Max !
    - Alors pour nous remonter le moral, après le bulletin d'informations,
      restez avec nous pour le tube de l'été, "Il est bon le melon, il est
      rond le saucisson".

    A Bagdad, un attentat a dévasté tout un quartier mais c'est Athènes
    qui attire les regards aujourd'hui ...


     

  • Madame Lundi

    -" Denis, Vous êtes là ? Je vous écoute..."
    -"...Oui...Bonjour..."
    -" Bonjour Denis ! Je peux vous appeler Denis ?"
    -" Oui, oui, bien sûr!"
    -" Denis, je vois beaucoup de choses positives pour vous.
       J'ai étudié votre thème : cancer ascendant lion, n'est-il pas ?" 
    -" Oui, exactement"
    -" Je m'en doutais... C'est votre travail qui domine pour l'instant.
        Vous allez devoir affronter une matinée exigente où on vous
        demandera un esprit de décision que vous ne possédez pas toujours,
        n'est-il pas ?"
    -" En effet"
    -" Il va falloir vous montrer ferme et imposer vos idées... Je vois une réunion
        importante... Est-ce le cas ?"
    -" Tout à fait"
    -" Bien. Elle se déroulera comme vous l'espérez si vous savez convaincre
       votre auditoire : vous aurez à prouver le bienfondé de vos projets.
       D'accord ?"
    -" Oui"
    -" Avez-vous des questions Denis ?"
    -" Oui. Je voudrais savoir si l'issue de la réunion sera en ma faveur. La réponse
        devrait être donnée le lendemain."
    -" Ah! Oui, mais demain, nous sommes Mardi !"
    -" Euh!... Oui !"
    -" Eh, oui ! Mais moi je ne vois que le lundi"
    -" Ah ! Et pour lundi prochain ?"
    -" Oh là ! C'est trop loin ! Je n'ai pas encore étudié le ciel de lundi en huit,
        ni les implications dans les maisons."
    -" Ah !..."

    ...

    -" Merci Madame Lundi ! Et bien sûr merci à Denis d'avoir participé à notre
       émission... Merci d'écouter Vision Espace !"

    Dip DipDip Dip DipDipDip

    -" Tout de suite après ce message publicitaire, à 10h00, le Point Informations avec Robert Matthiew."

  • Le Retour de Klaatu

    SEQUENCE 1 - JOUR

    OUVERTURE FONDU

    EXTERIEUR - DANS UNE VALLEE ENSOLEILLEE

    1 - PANORAMIQUE VERTICAL
         un gigantesque vaisseau, stationné au-dessus de deux villages proches :
         Garches-La Villette et Signy-Les-Ecluses

    2 -TRAVELLING ARRIERE
         les habitants sont pratiquement tous dehors. Certains, chez eux,
         regardent par la fenêtre

    SEQUENCE 2 - JOUR

    FONDU ENCHAINE

    INTERIEUR APPARTEMENT IMMEUBLE

    A l'étage, un homme sonne à une porte. Une femme vient lui ouvrir. Ils discutent sur l'opportunité d'évaluer l'importance d'aller étudier, de visu, les engins extra-terrestres, dehors. La femme ne se sent pas concernée.
    La famille, apprêtée, de l'homme, vient se ranger militairement derrière lui.

    L'homme : "Vraiment Mme LAPOUMMEROULIE, vous ne voulez pas assister à l'événement du siècle ?"
    Mme LAPOUMMEROULIE : "Vous n'avez pas vu «Independance Day» ou  «Mars Attack»".

    Bref silence -
    LA CAMERA S'APPROCHE jusqu'en TRES GROS PLAN de l'un des fils de l'homme.

    Un des fils de l'homme : "et «Rencontre du Troisième Type», alors ?"
    Mme LAPOUMMEROULIE le regarde sans expression, ce qui donne le signal du départ aux autres.

    TRAVELLING AVANT - Mme LAPOUMMEROULIE s'installe dans son divan et reprend la vision de son feuilleton "Mentalist":
    On resonne à la porte.
    CAMERA SUBJECTIVE - Mme LAPOUMMEROULIE va ouvrir avec un gros soupir. Elle pense à un come back des voisins.
    Elle ouvre la porte.

    MUSIQUE "COUP DE THEATRE"

    Un extra terrestre bleu marine avec des yeux ronds comme des lunettes
    et une bouche en soucoupe, se tient sur le paillasson.

    ZOOM SUR LUI
    - Si mone !

    FONDU AU BLANC - la scène se répète avec la même exclamation :
    Si mone !

    Comme résignée, SL fait entrer son visiteur.
    CHAMP sur le visiteur qui observe autour de lui avec béatitude :
    - Ma foi, c'est plutôt bizarre !
    CONTRE-CHAMP sur SL :
    - Comment m'as-tu retrouvée Klaatu ?
    Klaatu se lance dans des explications entre galaxies et trous de verre.
    Agité au début, il finit sur une satisfaction qu'il ne dissimule plus.

     

    SCENE DIALOGUEE SUR FOND DE CRIS DE PANIQUE

    A L'EXTERIEUR

    Klaatu s'asseoit sur le divan et tapote la place à côté de lui :
    - Il faut que l'on cause. D'abord, t'es-tu intégrée ? Ensuite on a besoin de toi.

    SL ne s'asseoit pas -
    LA CAMERA S'APPROCHE DE KLAATU POUR LE FILMER DE HAUT
    (du point de vue de SL).

    SL : avec un prénom comme le mien, bien sûr que je suis intégrée ! Et non, je ne rentre pas avec toi ! J'ai un petit travail, une série télé chaque soir et des voisins envahissants.
    K : Mais Bafek est de retour ! Il veut le pouvoir, à nouveau ...
    SL : la politique ne m'intéresse plus.
    K : c'est quoi un travail ?

    Elle ne peut pas lui expliquer. Cela revient à vouloir faire comprendre à un chat qu'il ne doit pas s'énerver en regardant voler les oiseaux.
    Mais Klaatu reprend, déjà oublieux :
    - C'est un despote ! Il se la joue écolo à fond ! Il veut, je cite - "Nous faire revenir à un mode de vie dans lequel la nature aura des droits sur l'individu régi par une société qui n'a cure de notre avenir inter-galactique"...
    Il veut nous faire revenir à l'âge industriel - tu imagines ?

    La CAMARA PIVOTE SUR SL dont le visage reflète son grand intérêt pour la question.

    SL : c'est très à la mode ici aussi. "Les Verts", ils s'appellent. Sur cette planète, ils ont encore quelques plantes et ils ont l'air d'y tenir. Ils veulent que les femmes retournent laver leur linge dans des cours d'eau pollués et ils veulent éclairer à la bougie là où il fait jour en pleine nuit.
    Ils parlent de "sauver leur Terre" ou du "retour aux sources", je ne sais plus...

    CONTRE-CHAMP sur Klaatu :
    - Vous lavez votre linge et vous vous éclairez encore avec de la lumière ?

    RETOUR CAMERA sur SL :
    - C'est vrai que tu n'as pas eu le temps de visiter.

    SL fait alors un discours dans lequel elle dépeint Klaatu en héros.
    Bafek est détrôné et l'écologie restreinte à une secte auto-destructrice. Klaatu se relève, la serre dans ses bras et presque la larme à la lunette (mais eux ne peuvent pleurer), il se prépare au départ.

    ZOOM AVANT SUR KLAATU :
    - Ça va faire drôle sans toi ! Bafek va se foutre de moi. Il avait prédit que tu ne reviendrais pas.
    SL : alors donne-lui ce message de ma part ; dis-lui que LA TERRE aujourd'hui, c'est MOLOK, après son règne.

    ZOOM ARRIERE sur leur éclat de rire.