• Momie Soit, qui Mâle en Transe

    nathan1pic.jpgnathan2pic.jpg

    nathan3pic.jpgnathan4pic.jpgnathan5pic.jpgnathan6pic.jpg

  • COMplot ? - MOI ? - j'aidit Com-plot ? .... Comme c'est Complot !

    Est-ce que Norbert adorait son vélo ?
    Certainement pas.

    Norbert VÉ-NÉ-RAIT son vélo !

    Avec ses lignes noires autocollées du guidon à la pédale jusqu'au pare-choc,
    il bombait le porte-bagages, glissant au soleil dans le vent, frappant la pluie
    qui n'aurait pu le freiner.
    Son vélo modelait ses cuisses si puissamment, affirmait si justement son
    mollet pour sculpter le dos sous des épaules en hexagone, qu'il ajustait ses
    fesses endolories à la selle avec délectation.
    Il lui offrait le corps dont toute femme rêvait même si celle de NORbert n'en
    profitait pas beaucoup puisque seule sa bicyclette accusait régulièrement
    ses coups de rein.
    Avec Elle, il montait et descendait,
                      virait et virevoltait,
                      lui donnait un rythme de plaisance bientôt accéléré par les pentes
    de la campagne d'Annecy, après les vallons grimpés à la sueur de sa monture.

    En cette fin d'après-midi où le soleil collait aux montagnes, il suffoquait
    librement, le genou génialement douloureux et les jambes si bien coupées !
    PERsonne !
    NON.
    PER-SSSONNNE ...
    ne pouvait le faire souffrir comme sa bécane d'amouurr ...

    Ce fut à ce moment d'excitation jouissive qu'il perçut derrière lui ...

    LE rival !

    Ce dernier hennissait à chaque coup de manivelle, la tête en rut, prêt à le
    devancer, comme si le bruit de sa chaîne en écho pouvait impressionner
    Norbert !
    LUI !
    L'autre - avec son air de Royal Air Force !

    Que pouvait-il bien faire SUR un vélo ?...
    Voire ... AvEC - un vélo ?

    Osait-il penser qu'il pourrait ne serait-ce qu'arriver au niveau ...
    De NORBERT ?

    Ce dernier redoubla donc d'intensité et la roue avant commença à
    s'aplatir dangereusement.
    Il apercevait déjà la fin du monticule ...

    Pas une voiture ...
    Pas  un tracteur ...
    Pas un troquet ....

    Le bon-heur !!!!!!

    Aucun stress pour le retarder.

    Ça y'est ! WOui ... Il ALLait ---

    Il n'eut pas le temps de freiner.
    En haut,
    à une vitesse hors lumière,
    l'homme tirait,
    la gamine hurlait,
    sortait de la voiture,
    s'écroulait près d'un premier cadavre ...
    un homme ?
    par terre,
    deux autres,
    macchabées,
    dans la voiture stoppée sur le terre-plein,
    face à la moto,
    du tireur,
    qui tourna vers lui ...
    son ...
    ARme ?????

    Sans cri, la seule et dernière pensée qui lui vint face à la mort fut
    le regret de ne pas s'être laissé dépasser par l'autre abruti.

  • Passer par Six Gares pour Aller à Vannes

    Gwenaëlle ne sut que répondre.

    En tendant son ticket au contrôleur qui avait tiqué en poinçonnant sa destination,
    elle l'avait entendu marmonner :
    -" Je ne suis pas certain que vous puissiez vous y rendre aujourd'hui " - qu'il
    compléta par un mouvement de képi vers le panneau

    INTERDICTION DE FUMER

     

     

    -" Tous les wagons sont non-fumeurs "
    Devant son faux sourire, elle retint un " Et alors ??? "
                         puis fixa son billet dont les morsures évoquèrent le gros derrière
    de ce dadais si elle y avait planté les dents
    de-son-chien.

    Devait-elle descendre ?
    Sinon comment se faire rembourser l'aller-retour sous prétexte qu'elle était dans
    un train    non-fumeurs ?
    Et en quoi un train    non-fumeurs ? aurait résolu l'énigme du terminus en
    admettant qu'il existe un seul train   fumeurs ?
    Le hasard déciderait pour elle.
    Le train démarra pour bientôt superposer sur la vitre des lignes de couleurs,
    plus fines de kilomètre en kilomètre.
    Un serveur de rafraîchissements ambulants s'arrêta près de son siège.
    Elle lui demanda quel serait le prochain arrêt.
    -" On en n'est pas sûrs. Quelqu'un a fumé dans les toilettes ... "
    -" Et ? ... "
    -" Et - cela va bien sûr influer sur la direction que nous prendrons "
    Il eut un sourire sans sollicitude pour ajouter :
    -" En bref, vous n'êtes pas prête de descendre ... -
             .......       un PATCH ? "

    Elle prit le plastique tendu et sous le regard fort agaçant qui attendait une prise de
    position de sa part, elle colla bêtement le rectangle sur son bras.
    Rictus de satisfaction puis il partit.

    Des affiches autour, sur les murs, photographiaient la région.
    Gwenaëlle tenta d'en traduire certaines malgré son breton sommaire.
    Elle parvint à lire :

    LA BRETAGNE - NOUVEAU PAYS LIBRE

     

     

    Ou alors

    COMMENT SE RENDRE A KARNEC
      haute ville des seigneurs bretons

     

     

    Oui,
    EFFECTivement,
    comment s'y rendre si personne n'était en mesure de décrypter l'itinéraire ?

    Elle finit par s'endormir sur la verdure que le train tcheutcheukadait, buste
    secoué de droite, de gauche, tête fuyant l'appui du siège ...

    VANNES ! 10 MINUTES D’ARRÊT

    Le coeur dans la gorge, l'oeil noir du chat mode panique, elle se vit debout, sac
    à dos et portable (ordinateur !) sur le ventre et dans les bras, l'ensemble
    s'écroulant sur le quai.

    -" et bien ma chérie, on dirait que le voyage a été mouvementé ! "
    Le visage de sa grand-mère avec un bon sourire, devant elle ...
    Sa grand-mère ?
    Des tas de visages, derrière, familiers ou non, se tendaient vers elle avec
    curiosité.

    Que de monde dans cette petite gare !

    -" Une cigarette ? "
    Le groom du train lui plaquait un paquet sous le nez, mimes clownesques
    à l'appui.
    Rire général.
    -" Yann ! Ça suffit ... " gronda doucement la grand-mère
    Il sortit alors un cigare qu'il fit semblant de savourer.
    -" À sa façon, Yann t'initie aux joies de la campagne anti-tabac "

    La campagne anti-tabac ?

    Elle sentit soudainement des paquets vides dans ses poches,
                                        ceux écrasés dans son jean,
                                        d'autres tordus dans son sac,
                                        les derniers déchirés sous ses pieds.

    La gorge la brûlait.
    Elle eut du mal à respirer.

    -" Ça va passer. Maintenant il faut t'impliquer dans le sauvetage de celles
    et ceux qui peuvent encore fumer "
    -" Sauver ? "
    -" Oui .. "
    Sa grand-mère eut une grimace désolée-
    -" Je sais, toi comme moi on s'en fout des autres ... Mais nous y sommes ...
    contraintes ! "
    -" Tout ce temps -     consacré aux autres ? "
    La grand-mère approuva, la serra contre elle et,
                          l'emmena.

    Gwenaëlle PLOUELEC était morte d'un cancer des poumons le 24 juillet 2012.