• Histoires d'Avent

    Jingle Bells Ring-Ding-Bing Jingle Bells
    Birthday Merry-Happy Christmas
    Cling-Cling-Bing, annoncent la nouvel's
    Parmi nous descendu, s'invite Santa Claus

     

    Avent6.jpg

     

    Pas de Dessert pour Aurélien

     

    Aurélien a quatre ans aujourd’hui,
    et regarde ce gâteau plein de crème dans lequel s’enfoncent
    des Pères Noëls ricanants.

    Tout le monde attend qu’il souffle les bougies,
    surpris devant son silence.

     

    Aurélien n’aime déjà pas les gâteaux
    (maman ne l’a toujours pas accepté : "Enfin ! ... Un anniversaire
    sans gâteau
    d'anniversaire est-il un anniversaire ?") -
    mais en plus il faut que Noël tombe pile le jour de son anniversaire !
    A se demander à quoi pensaient ses parents ce jour-là !

     

     

     

    Aurelien.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sa cousine s’agite deux chaises plus loin.
    Papa hausse les sourcils.
    Taty Nicole fait mine de se régaler d’une gourmandise, sans doute pour
    l’encourager,
    et … Papy lui fait un clin d’oeil.
    Joyeux AnniNoël
    !!!!!

     

    Papy
    Papy qui comprend toujours tout

     

    Soudain les lumières vacillent, même les bougies semblent avoir peur.
    Sous les exclamations de l’assistance, l’obscurité s’installe.

    On s’affole, on s’esclaffe, on pousse de petits cris…  on glousse  …….

    Puis la lumière revient !

     

    Ahahahahahahahahahah !…

     

     

    Oh !… Le gâteau, lui, n’est plus là !

    Aurélien laisse échapper son émerveillement devant les miettes oubliées
    dans le
    grand plat vide.

     

    L’ombre d’un lutin est passé.

     

    Aurélien sourit,
    Il avait toujours soupçonné que Papy était le
    Père Noël.

     

     

     

    Joyeux Noël à tous

     

     

     

    Et comme l'a marmonné un dissident maya :

    " Au Lundi 7 Janvier 2013 !"

  • Histoires d'Avent

    Yoli Yolala quel GROS chagrin
    BouHou Woin-Woin
    Peut gommer l'ami qui console ?
    Oïe-Laula Alali Aïe-La-Lol
    Aucun, l'ami, aucun
    BouHou Woin BouHou -Groin

    Avent5.jpg

     

    Pour une Larme de ...

     

    Ça y’est, le sommeil est là !
    L’histoire commence dans les couleurs, tout sourit.

    Puis, peu à peu, le monde devient gris, les visages changent.
    Lucas sait qu’il ne va pas tarder à pleurer.

     

    Comme à chaque fois !

     

    Soudain il hurle. La nuit le serre et lui fait mal.

     

    Il appelle :
    MAman ?                    PApa ?
    Aucun ne répond.
    Ils n’ont peut-être pas entendu ? …         Il rappelle…

    Papa et maman ne veulent pas entendre.

    La douleur est si lourde que son coeur heurte et cogne,
    qu’il manque de s’étouffer dans ses hoquets.

     

     

     

    Lucas.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De très loin, lentement, une voix chante, faiblement - à travers le mur ?,
    - semble-t-il
    « Lucas, Lucas,      tu n’es pas seul,
       calme-toi,           tu peux te rendormir.
          Je chasserai les cauchemars
    ».

    Et il la croit –

     

    Au matin, maman et papa font semblant. Ils ne parlent pas de ses frayeurs.
    Il a de la peine, s’agace et devient désagréable. Rien ne le contente.
    Ils finissent par se fâcher. Tant pis !

     

    La voix, elle, l’abandonnera-t-elle ?

    Viendra-t-t-elle tous les soirs : l’apaiser - veiller sur sa nuit  -  le protéger ?
    Tel un Père Noël qui sans cheminée trouve le chemin de la chambre
    pour coûte que coûte remettre le cadeau ?

     

    Oui,
    à chaque mauvais rêve, elle l’attend  -  l’entend -  répare.

     

    En rentrant un soir de la crèche, sa mère et lui rencontrent la voisine
    d’en face.
    Lucas ne l’aime pas trop – peut-être parce qu’elle ne répond pas
    beaucoup à sa maman qui lui parle avec beaucoup de vivacité …
    Elle, bouge très peu, écoute sa maman, surtout ne regarde pas vers Lucas.
    Ce n’est
    pas normal !
    Les adultes regardent et parlent beaucoup aux tous petits comme lui.

     

    Mais alors qu’il ne s'y attendait plus, elle intervient.
    Lucas lève les yeux sur elle, avec at-ten-tion.
    Cette voix !
    Une voix d’au-delà des murs, une voix qui brave
    la glace  -  la tempête  -  la peur …
    Il la reconnaît !                       C’est la voix de la nuit !
    Il doute encore un peu …         Non  -   c’est bien elle !

     

    C’est plus fort que lui, il sourit : à cette voix, de tout son coeur,
    éperdu   -  réconforté   et   plus jamais seul,      il le sent.

    Et c’est là que, enfin, elle baisse les yeux vers lui pour lui offrir
    ce sourire qu’il
    n’oubliera jamais,
    comme un Premier Noël.

     

  • Le Piano Météo

    P'tits Flons-Flons et pis s'en vont
    Choeur de notes Doiiing-Raing-Dring
    Valsent tournent et tambouriiinguent
    Tic-Tac-Tic pour quelle chanson
    Métronome règle petit air ?
    Trala-la Trala-li Tralala- lalère

    Avent4.jpg

     

    Lorsque Claire pose ses doigts sur les touches du piano, les oiseaux
    se remettent
    à chanter dehors. Elle agite ses petites mains, les suspend
    un instant au-dessus
    d’un dièze et Noël semble sourire au milieu du
    printemps.

     

    Si le ciel est gris, quelques notes suffisent ...

    Si le ciel est noir, il faut plusieurs accords ...

    Mais si l’orage gronde, un morceau tout entier doit retentir.

     

    Toujours, cependant, le soleil revient au rythme des mélodies.

     

    La pluie obéit au perler d’une blanche tandis que la neige a besoin
    de plusieurs arpèges.
    Le vent ne souffle que sur des chromatiques.

     

     

    Claire.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Claire connaît tellement bien son solfège, désormais,
    que cela devient vrai aussi pour la maison :

    si papa boude en bas,

    si maman ne s’amuse plus, au premier,

    si petit frère ronchonne tout en haut,

    il suffit qu’un rondo, une valse ou une étude se propagent dans
    la demeure pour que bonne humeur se resaisisse.
    Le Père Noël, lui-même, répondrait, avant l’heure, à sa musique !
    Ne lui joue-t-elle pas ses plus beaux chants lorsque le 25 approche ?

     

    La famille de Claire a bien de la chance !!!

     

    La météo obéit à son piano.