• Ping Lee et Ping Tsao sont dans un Labo ...

    "Il" était là, entre eux, paisible pour l'instant.
    Leurs regards se sourirent au-dessus de leur progéniture.
    Avec émotion, ils "le" couvèrent, à nouveau.

    Comment allaient-ils "L" 'appeler ?
    A peine un frémissement de sourcil et ils surent.

    chinois.jpg

     

     

    Ce qui se traduisait par .
    e  x  t  e  r  m  i  n  a  t  i  o  n

    La "naissance" remontait à deux jours,
    Quand Ping Lee avait pris le H5N1 et Ping Tsao le H1N1, entités génétiques
    chères au coeur des deux scientifiques, musique tendrement abréviationesque
    aux oreilles des biologistes, vision bénéficiairement apocalyptique pour
    les investisseurs.

    Et SSOUdain........... L'IDée !

    Ils avaient mélangé le H5N1 et le H1N1.
    Quoi de plus jouissif qu'un futur virus hybride ?

    Lorgnant du côté des cochons d'inde innocemment tassés contre un coin de vitre
    et qui respiraient encore loin de la mutation génétique dont ils seraient porteurs,
    Lee et Tsao n'eurent qu'à hocher la tête pour se comprendre.

    Ces chers petits poilus non-pensants serviraient la cause en se communiquant
    l'un à l'autre une pseudo grippe aviaire, de quoi rêver d'un gêne transmissible
    à tout type de mammifère.

    Les deux compères comptaient sur l'échange de matériel génétique pour
    produire un "virus réassorti".

    - Un virus à la mode ............. de chez Nous !, et de s'esclaffer aussitôt.

    Il fallait néanmoins la PREUvvee !!!

    La perspective de gentils mutants parfaitement incontrôlables,Langue tiréeCriant
    Incertainles titillait bien un peu ...
    Jusqu'à évoluer
    Jusqu'à proliférer
    Jusqu'à ... ( que Roche leur pardonne ) contaminer
    l'homme.

    Entre chercheurs soit dit, seule la nécessité d'un vaccin les pousserait
    à risquer 100'000 à 100 millions d'individus : morts indispensables à
    la sécurité de la race humaine !

    Le plus inquiétant n'était pourtant pas le plus grave.
    Non.
    Pas du tout ;

    Le plus GRAVE était la fuite ...... d'in-for-ma-tions.

    QUI ?
    QUOI ?
    PAR KOMMENT-CE DONC ?

    ce qui aurait dû être tu et dissimulé était révélé au grand public ?

    Quelles âmes mesquines et douteuses cherchaient à nuire aux progrès
    des savants eux-mêmes prêts à tout pour protéger l'Etre Humain
    d'une nature sans pitié ?

    Sous prétexte que deux souches "pourraient" échanger
    des gênes, les voilà tous exothermiques.

    Il n'y avait vraiment pas de quoi remplir une éprouvette !

     

  • OI-WOI-OI-OWA- ... a-a-a ... a-a-a ... a-a-a ... a-Haaaaaaaa ........

    Sous sa serpillière espagnole de mèches brunes, le chanteur laissa
    errer des yeux d'huître sur le public mollement éparpillé dans la salle.
    Guitare sur cuisse, une main sur le manche qu'il pouvait d'ailleurs brandir
    des deux, il réfléchit avec rapidité à la chanson la plus approppriée.

    Muh-Ouiuiuiiii ...

    Premier gémissement d'une corde et les filles de l'assistance en
    pinçaient déjà pour lui.

    Am- BYIANSSSSSSEEE ...

    Chanteur.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La voix éraillée du drogué sous perfusion, emplit l'espace.

    COUPLET 1
    Si tu crois que je vais te quitter
    Tu as raison
    J'ai tout'd'suit' deviné
    Un gros c...

    REFRAIN

    En TOI-OI-WOI-OWA- ...a-a-a ... a-a-a ... a-a-a ... a-Haaaaaaaa ........

    Groupie2.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    COUPLET 2
    Si tu crois que je regretterai
    Tu rêves, mon pote
    Vite, je renoncrai
    A la cocotte ...

    REFRAIN

    En TOI-OI-WOI-OWA- ...a-a-a ... a-a-a ... a-a-a ... a-Haaaaaaaa ........

    Groupie4.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    COUPLET 3
    Si tu crois que je vise un autr'
    Tu as raison
    Je suis pas bon apôtre
    D'un gros c...

    REFRAIN

    Comme TOI-OI-WOI-OWA- ...a-a-a ... a-a-a ... a-a-a ... a-Haaaaaaaa ........

    Groupie1.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    COUPLET FINAL
    Si tu crois que,  si tu crois que
    Fais comm' tu veux
    J'ai tout'd'suit' vu
    Le gros plantu ...

    REFRAIN

    Comme TOI-OI-WOI-OWA- ...a-a-a ... a-a-a ... a-a-a ... a-Haaaaaaaa ........

    Groupie3.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les dernières notes fuselèrent un silence indicible
                                                                 ineffable,
                                                                   transcendental.

    Dan sa solitude, l'artiste salua.

    Mais elle (La solitude) - fut aussitôt gommée par la ruée d'un parterre sous le charme :
    cris, jambes, bouches, mains ... tout fut emmêlé dans ce
    brouoiwoiowaaa.

    Pas de vigile.
    Pas de barrières de sécurité.
    Pas d'estrade pour retenir.

    Aha ! les joies indicibles, ineffables, transcendentales de la Star de quartier !

  • Question de Réponses

    Bégonia dans son divan, cheveux ébouriffés sur le coussin Garfield
    et pieds à l'étalage sur le repose-bras, bout opposé, redressa le
    magazine sur sa poitrine et fortifia sa main d'un crayon.

    Aimez-vous les pommes ?
    A- Vertes                  à                  
    B- Rouges                à
    C- Jaunes                 à

    Bégonia cocha :carrecoche.jpg

     

    rouge

     

    Vous rentrez dans un magasin, vous choisissez en premier :
    A- Le rayon Lingerie                  à
    B- Le rayon Bijouterie               à
    C- Le rayon Épicerie   
                   à

    Rayon Épicerie, bien éVVVIdemment !

    Un homme vous tient la porte :
    A- Vous passez devant lui en le remerciant        à
    B- Vous lui intimez de passer devant vous
        d'un menton réprobateur                              à
    C- Vous lui en collez un dans l'oeil                     à

    C.

     

    carrecoche.jpg

    Sans auKun doute.

     

     

    Elle choisit ensuite «Pantalon large sous tunique ample» pour
    la Préférence vestimentaire,
    Répondit plus loin «Se faire refaire pectoraux et fesses» à la
    proposition Chirurgie Esthétique.
    Là où franchement, elle connut THE dilemne, ce fut sur le
    sujet culinaire :
    A- Chocolat ?
    B- Bonbons ?
    C- Muffins ?
    pour lutter contre la déprime du moment.
    Si encore la barre de céréales à O% l'avait aidé à renier une
    des catégories ... Mais nOôN !!
    Les 3 suggestions l'alléchaient tout autant.

    Quand on lui demanda d'hésiter entre son amie de toujours et le béguin
    qu'elle partageait toutes deux pour le même garçon, elle parapha avec
    énergie la copine.

    Ayant encore droit à une dizaine de questions du même acabit, elle
    parvint néanmoins au rituel du comptage des A- B- C- et reporta le
    total à la synthèse comportant le plus de B-

     


    À MI-CHEMIN DE LA FEMME

    Vous êtes de nature agressive ; à la limite de la féminité, vous ne faites
    pas le moindre effort pour attirer un homme ou lui plaire.
    De nature pessimiste voire dépressive, vous rattrapez sur la dose de
    chocolat votre inaptitude à relever un défi en amour et plutôt que
    d'affronter la rivalité, persuadée de votre échec, vous renoncez à
    l'élu de votre coeur.
    Ne vous étonnez donc pas d'être seule.


    Bégonia soutint avec intensité, pendant quelques secondes,
    le résultat de ce formulaire tortionnaire,
    puis leva la tête,
    puis un sourcil,
    puis un coin de lèvres
    et fit SEPUKU* au journal dont les vestiges s'éparpillèrent sur mur,
    parquet et commode parquée plus loin.

    Hisoitre de faire juste mesure, elle envoya le crayon juste après.

     

    * ou HARAKIRI