• Khali et Méroh

    Khali faisait miroiter sa griffe au soleil.

    Un peu plus loin, Méroh dormait à l'envers, tordu dans un rêve de brousse et d'antilopes.
    VeiNARD !!!

    Elle-même s'ennuyait profondément.

    Elle jeta un oeil sur les grilles en haut : dimanche !
    Jour de visiteurs en surnombre avides d'un spectacle que leur couple ne leur offrirait pas.
    Qui aurait envie de mordre ou de gronder, montrer une dent ou tirer la langue à une
    bande de proies qui s'enfermaient volontairement avec eux pour faire les voyeurs
    soi-disant à l'abri ?
    Si Méroh le voulait, d'un bond il serait déjà sur l'un d'eux à lui arracher la tête.

    Khali se leva et tourna les fesses : ils ne méritaient même pas son bâillement.

    Soudain Méroh se redressa la pupille acérée.
    Khali se retourna à son tour : un dingue avait sauté.
    Tombé dans l'enclos il commença à se désarticuler, à crier et caracoler en fauve
    d'appartement.
    Méroh bondit et fit tomber l'homme à la renverse en le maintenant au sol de ses deux
    pattes sur le épaules.
    Il ne rugit même pas tandis que Khali s'approchait de l'offrande pour mordre un peu
    dedans.
    Méroh promena alors entre ses crocs la victime dans l'enceinte histoire de faire
    attraction pour touristes.
    D'habitude tous deux aimaient bien la viande saignante mais là elle ne l'inspirait
    même pas.
    Ils se recouchèrent tous les deux.

    tigres,félins,mangeurs-d'hommes,zoo

    - J'aime pas bouffer chinois.
    - Moi non plus. J'préfère indien.
    - On passe commande ?

    Sur un sourire félin ils imaginèrent de concert l'arrivée du livreur .......

    Dans le quotidien économique de Chengdu, on put lire qu'il fallait "voir un signe dans
    le refus des animaux à faire du suicidaire leur repas".

    Mais c'était pas des cygnes.

    C'était des TIGRES.

  • Mon Idéal : Wesley Snipes en Slip David Beckham

    Quand j'enfile mon moule-burnes mais pas n'importe lequel ...
                     - Celui de David Beckham, de H à M -

    ... Dans ma vie, aucun tackle ne m'arrête
        Aucun gardien ne m'effraie
        Aucune cage ne me résiste.

        Je talonne, je dribble, shoote et marque.

    Les slips noirs et les blancs c'est pour le boulot.
    Les rayés rouges et marine : offrandes à ma p'tite copine.
    Les couleurs unies : étendards des bars du vendredi soir.

    weslwy-snipes,david-beckham,foot,vedettes.slips

    Mes pecs durcissent
    Mes fesses se tendent
    Mon service trois pièces répond : " présent ! "

    Sous mon pantalon ils me rendent invincibles
    Au grand air ils me font surhomme.

    Aucune femme ne me résiste
    Aucun homme ne me défie.

     

    JE SUIS BLADÉ
    EN DESSOUS !!!!!!!!!!!!!!!!

  • Accident de Personne

    Lundi, un train est parti de Lausanne à 13h28 à la vitesse de 60km/h vers Genève.
    La distance Genève-Lausanne est de 64 km.
    À 14h00 un usager immobilisé sur le quai entre la gare de Renens et celle de Rolle,
    se jette sur les rails à la vitesse de moins 1 km/h.
    A quelle vitesse réelle, à quel moment et en quel état heurtera-t-il le train de plein
    fouet ?

     

    C'était cet énoncé mathématique qui torturait les méninges de Quentin Müller alors
    qu'il regardait ses chaussures dépasser la ligne interdite et râper le bord du quai.
    Oscillant d'avant en arrière, mains dans les poches, il devenait un pendule d'1m75.
    Il lui semblait entendre la vague vrombissante ... Elle l'approchait.
    Quand elle se fit tâche rouge :
                                                           il SAUTA.

    trains,ferroviaire,trafic,transports,CFF

     

    Jean Béguelin attendait le Lausanne de 13h28 sur le quai de Nyon en guettant
    l'aiguille des minutes sur l'horloge de la CFF.*
    Il avait pris le "20 minutes"** dans le kiosque et s'apprêtait à le lire dans le confort
    du wagon mais le train n'était pas à l'heure.

    Tandis que les futurs passagers s'impatientaient autour de lui -
    (c'est vrai qu'il faisait froid ce matin) - il commença à craindre un incident plus sérieux,
    ce qui serait le deuxième du mois ... Comme pour lui répondre, le gingle des messages
    retentit dans un silence réprobateur :

    « Quai B, le train de 13h28 en partance de Lausanne et à destination de Genève,
    aura du retard pour cause d'accident de personne » entonna la voix mécanique.

    - Service*** ! grommela ironiquement son voisin.

    Plusieurs râlaient déjà :
    "retard au boulot",
    "pourquoi choisir les heures de pointe ?",
    "n'y avait-il pas moyen de se suicider sans importuner les productifs ?",
    "décidément la CFF n'assurait pas", etc ...

    Jean se demanda tout de même (pas longtemps !)  pourquoi tant de gens se jetaient
    sous un train ?
    Cependant on entrait là dans le royaume des statistiques alors que, ma foi,
    il n'était que comptable.

     

    *Chemin de Fer Fédéraux (suisses)
    *Journal suisse distribué en libre service dans les gares romandes
    *** Expression suisse qui signifie : "Je vous en prie"