Histoires de Lundi - Page 2

  • Freudlich

    « Les écrivains écrivent pour la célébrité, la richesse, le pouvoir, et pour l’amour des femmes »
    Sigmund Freud

    Ouais. C’est bien de lui !!!

    Lire la suite

  • Sans Drum ni Trump-ette ?

    Vérifiant devant le miroir que sa veste tombait bien Christopher Samuel Colt Junior redressa simultanément le buste et le menton, ce qui sans arrogance aucune lui donna fière allure.

    Le jean qu’il portait, rappelait avec une touche d’humour les cow-boys d’antan qui avaient peuplé ses rêves d’enfant : duels et sang en pleine rue centrale de la ville, la belle époque quoi !
    Mais grâce à son New Mister President il pouvait presque désormais la vivre !

    Il rajusta son lourd manteau et ajouta gant et bonnets vu le froid qui durcissait Les Etats-Unis D’Amérique ces temps-ci.
    Sa voiture l’attendait, dégivrée, brillant du dernier jet de nettoyage, le moteur encore chaud du démarrage matinal qu’il avait tenté en guise d’entraînement.

    Il se dirigea vers le lycée Marjory Stoneman Douglas.

    Il roula lentement à travers les rues qui y conduisaient pour ne rater aucun lycéen louche susceptible de perturber SON parcours.
    Mais hélas, ce matin-là, personne ne voulut le menacer.
    Ce fut donc dépité, voire franchement contrarié qu’il arriva à l’école. Il salua pourtant avec affabilité les quelques collègues qu’il croisa, notant au passage la rassurante bosse qui déformait leurs vêtements juste sous le bras.
    Il en retrouva sa bonne humeur et passa au laser tous les étudiants qui traînaient dans les couloirs.
    Il en jaugea certains, prêt à en découdre mais là encore il fut déçu car aucun d’eux ne s’avisa de le provoquer.

    Il se souvint à temps de se rendre à son bureau pour prendre le livre et les notes de son premiers cours de la journée : « il était là pour ça aussi après tout ».

    Quand il entra dans la salle de classe, l'arme était fermement glissée dans son étui ; il l’avait préférée à son fusil d'assaut AR-15 semi-automatique si répandu dans le pays qu’il venait à manquer d’originalité ; et s’il y avait bien une chose que détestait farouchement Christopher Samuel Colt Junior c’était le manque d’originalité.
    Il apprécia la nouvelle qualité de silence qui saluait dorénavant l'arrivée de l'enseignant lorsqu'il s'installait au bureau sur l’estrade.

    Ces petits "merdeux" n’avaient qu’à bien se tenir !